Annonce d’un séminaire de recherche doctorale, le 08/01/2021

  • Post author:

L’équipe de recherche en Économétrie Appliquée de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Aïn-Chock organise un séminaire de recherche doctorale le 08 Janvier 2021 de 14h30 à 16h30 au centre LINKS.

Sujet 1 : Implication parentale et acquisitions scolaires : l’apport d’une analyse multi-niveaux.

Intervenant : IKIRA Marouane

Résumé :

Les parents exercent un rôle majeur concernant la réussite scolaire ainsi que le développement cognitif et social de leurs enfants. Ce travail vise à tester l’impact de certaines activités d’encadrement à la maison sur les performances scolaires des élèves de la quatrième année de l’enseignement primaire au Maroc, en se basant sur des données des enquêtes TIMSS 2015. Les analyses multiniveaux effectuées sur des données marocaines ont révélé que l’implication des parents exerce un effet positif sur les acquis scolaires des élèves, mais cet effet est plus accentué chez les plus pauvres. Enfin, une analyse à l’échelle locale montre que le déficit en matière de conditions d’apprentissage et de ressources scolaires ne se limite pas seulement à l’école publique, mais cela persiste même au sein de certaines écoles privées. En termes d’implications politiques, nous suggérons que les décideurs publics doivent trouver le moyen de pallier la défaillance de l’engagement des parents.

Sujet 2 : Effets de la transformation structurelle sur les inégalités des revenus : cas d’un panel de pays développés et en développement.

Intervenant : BOUAZIZI Youssef

Résumé :

Contribuant aux travaux de recherche portant sur les effets de la croissance économique sur les inégalités des revenus, cette étude porte sur le test de la courbe de Kuznets par le biais de la transformation structurelle. L’hypothèse sous-jacente stipule que le changement structurel aggrave les inégalités dans les premières phases de développement. En utilisant un échantillon de pays ayant des niveaux de développement différents, sur la période 1960-2018, on conclut que cette hypothèse n’est pas valide pour le cas de la transformation structurelle axée sur le secteur industriel contrairement à celle qui est induite par le secteur des services. Cela confirme, par conséquent, les bienfaits de l’industrialisation sur le développement économique. En effet, outre son impact positif sur la croissance économique, l’industrialisation permet de réduire les inégalités. Notons enfin que nos conclusions sont robustes à une série d’estimateurs économétriques, notamment au modèle à effets fixes et la méthode de GMM.